La façon de bien se comporter sur Facebook pour ne pas se faire bannir

Facebook pouce en l'air

Facebook a la mèche courte lorsqu’il s’agit d’infraction contre ses termes et conditions. Le coupe-raie tombe sans crier gare et souvent, vous n’aurez aucun détail sur quel règle a été enfreinte.

Tout dépendant de la gravité de votre infraction et que vous soyez coupable ou non, la sanction peut être simplement de ne plus pouvoir partager ou commenter dans un groupe, la suspension temporaire de votre compte (communément appelé la prison Facebook) ou carrément la fermeture définitive et sans appel de votre compte Facebook!

Gardez en tête que Facebook est une dictature et qu’au final, c’est lui qui a le dernier mot sur tout.

Les règles Facebook que l’on enfreint probablement sans le savoir

Quelles sont ces règles qui font de nous des hors-la-loi des réseaux sociaux? Bien entendu, elles sont toutes bien expliqués dans les termes et conditions mais, vous savez, notre temps est beaucoup trop précieux pour lire toute cette documentation!

Votre comportement sur Facebook est analysé et lorsque vous faites un faux pas, Facebook le note. Pour simplifier le système de notation, je vais faire un parallèle avec le baseball. Dans ce sport, le frappeur à droit à trois prises, ce après quoi il est retiré. Facebook fonctionne un peu comme ça avec les mauvais comportements. Après plusieurs mauvaises notes (ou prises), certains privilèges vous seront retirés.

Envoyer des demandes d’amitié à des inconnus

Bouteille à la mer

Envoyer une demande d’amitié à une personne que l’on ne côtoie pas dans la vrai vie est mal vu par Facebook. Mais disons que vous recherchez le Michel Tremblay avec qui vous êtes allés à l’école. Le problème est qu’il y a plusieurs utilisateur Facebook portant ce nom alors vous ignorez lequel est le vôtre. Vous lancez alors plusieurs demandes d’amitié dans l’espoir que le bon vous reconnaitra et acceptera la demande… Alerte rouge!

Il est important de savoir que chaque demande d’amitié refusée devient une prise contre vous! Après plusieurs refus, Facebook considère votre comportement comme étant du spam et vous retirera le privilège d’envoyer des demandes d’amitié pour un certain temps.

Pire qu’un refus d’amitié: se faire signaler

Une personne inconnue à qui vous envoyez une demande d’amitié pourrait y aller fort et plutôt que de refuser votre demande, elle vous signale à Facebook. Ceci est l’équivalent de plusieurs prises d’un seul coup!

Attention aux vous connaissez peut-être…

Facebook analyse constamment les utilisateurs et tente de mettre en relation les gens d’un même groupe (ou qu’il croit être du même groupe). Il ira même parfois avec des suggestions d’amitié avec les amis de vos amis. Prenez garde! Ça reste une demande à un inconnu et si cette personne refuse, c’est une prise pour vous!

Le partage de contenu… oui mais attention

partage de connaissances

Un réseau social est est une plateforme de contenu. Ce qui signifie que c’est un contenant dans lequel les gens y mettent du contenu, et plus il y a de gens qui mettent du contenu, plus il est populaire. Il fut un temps ou la règle de partage de Facebook était assez large ce qui laissait les gens partager presque n’importe quoi.

Pour garder un certain contrôle, Facebook a resserré ses règles et a raffiné les algorithmes de vérification de ses bots (des programmes qui font la police, un peu comme dans la Matrice!) afin de prévenir automatiquement les articles qui enfreignent les termes et conditions.

Bien entendu, ces bots ne sont pas des humains alors ils bloquent parfois des articles ou photos sans raisons valables. Si cela vous arrive, vous recevez un message dans la boîte de réception Facebook vous avisant qu’une de votre publication a été retirée. La plupart du temps, vous pourrez faire appel de cette décision en demandant une seconde analyse (il y a un bouton directement dans le message). À chaque fois que ça m’est arrivé, ma publication était re-publiée dans la seconde qui suivait mon clique et Facebook s’excusait des inconvénients.

Éviter le contenu répétitif

Facebook est un peu paradoxal. D’une part, il veut que les gens l’utilise en publiant du contenu, mais d’un autre côté, il n’aime pas que le contenu soit trop répétitif. La façon que je comprends cela, il veut que les gens partagent les articles avec leurs amis, mais lorsqu’il s’agit de la même personne qui partage le même article dans différents groupes, c’est considéré comme du contenu répétitif. Bien entendu, c’est permis jusqu’à un certain point mais il ne faut pas en abuser.

Petit truc qui pourrais un peu déjouer le système: ajouter un commentaire différent à chaque partage d’un même article!

Pas si vite pour ne pas avoir l’air de spammer!

Je ne sais pas exactement quel est la règle mais si vous faites plusieurs demandes d’amitié, partages, commentaires ou même des réactions (coeurs, pouce, sourire, etc) trop rapidement, Facebook vous identifiera comme un bot spammeur potentiel et se donnera le droit de vous sanctionné, ou du moins vous avertir si c’est votre première offence.

Par exemple, vous êtes dans un groupe et cliquez J’aime pour plusieurs articles, les uns à la suite des autres assez rapidement sans vraiment prendre le temps des lire vraiment, cela pourrait donner une raison à Facebook de vous surveiller (plus qu’il ne le fait déjà!).

Poster des «fake news», du contenu à caractère sexuel, haineux ou violent est interdit et pris très au sérieux!

Les règles sont claires: pas de contenu à caractère sexuel, violent ou haineux. Si vous en postez et que Facebook vous prends trop souvent, la sanction est sévère!

Les vierges offensée et les justiciers de Facebook!

Parfois, votre partage est tout à fait légitime mais va contre les valeurs de certains utilisateurs Facebook. Ces personnes s’offensent à la vue de votre publication et la signale.

Dans d’autre cas, la personne s’est donné le rôle de Justiciers, croyant avoir pour mission de signaler tout ce qu’ils n’aiment pas ou du moins, selon leur point de vue, ce qui ne devrait pas se retrouver sur Facebook. 

Se faire signaler est grave, surtout si Facebook est en accord avec le signalement. Si votre contenu est signalé, vous pouvez porter le signalement en appel et tenter de gagner votre cause. Mais selon moi, même si vous avez gain de cause, il restera une légère tâche à votre dossier.

J’ose espéré que les signaleurs compulsifs sont aussi sanctionnés lorsque plusieurs de leur signalements ne sont pas justifiés!

Les quotas de demandes d’amitié et de partages

Il semblerais que Facebook a un quotas pour les opérations faites sur sa plateforme. Par exemple, si vous faites trop de demandes d’amitié, demande d’adhésion à des groupes ou si vous le faites trop rapidement, vous serez sanctionné ou du moins prévenus.

Posséder plusieurs comptes Facebook est interdit!

Encore une fois, c’est claire dans les termes et conditions: un seul compte par humain de plus de 13 ou plus est permis. Si vous avez plusieurs comptes et que vous vous faites signaler, Facebook pourra bloquer le compte en question et vous demandes de prouver votre identité.

Et pourtant, Facebook permet facilement de balancer d’un compte à l’autre

Facebook facilite la connection de plusieurs comptes sur un même appareil mais c’est dans le cas où plusieurs personnes utilisent cet appareil. Pas pour plusieurs comptes pour une même personne.

Puis-je avoir un compte pour moi et un autre pour mon entreprise?

Non! Une entreprise ne peut avoir un compte Facebook. Les comptes Facebook sont réservés exclusivement aux humains. Une entreprise doit avoir une Page Facebook.


Exemple concret de pratique qui m’ont valus une sanction de la part de Facebook

homme en prison

Sanction suite à trop de partages répétitifs

J’ai un site web de blagues (Ben Pourquoi Pas!) et lorsque une image humoristique sur mon site, je la partageait sur ma page Facebook, et ensuite dans plusieurs groupes d’humour. Facebook a déterminé que je partageait trop rapidement dans trop de groupes le même contenu répétitif alors j’ai perdu le privilège de partager ou de commenter dans les groupes pendant deux semaines.

Après être sorti de la prison Facebook, j’étais, sans le savoir, limité dans le nombre de partage permis. J’ai recommencé à partager mes publications mais dès le second partage dans la même journée: encore bloqué pour deux autres semaines!!

Pendant un certain temps, je partageais une chose par jour seulement pour ne pas déclencher une autre sanction.

Sanction suite la signalisation d’un deuxième compte

C’était à l’époque de Farmville et Mafia War (2010, 2011…), période dans laquelle il était fréquent d’avoir un compte personnel et un compte de jeu. 

À un certain moment, Facebook a eu vent de mon faux compte et l’a fermé! Fini, caput! La veille j’étais dans ce compte et le lendemain matin il n’existait plus.

La conséquence est que j’étais seul administrateur d’une page Facebook associée à ce compte… Cette page flotte maintenant dans le vide car elle n’a plus d’administrateur et il n’y a rien que Facebook peut faire. Tout ce que vous administriez (pages ou groupes), ne peut plus être géré car seul un administrateur peut nommer un autre administrateur! La seule chose que moi je pourrais faire est de signaler cette page comme était fausse. Facebook pourra ensuite la fermer. 

Se faire fermer un faux compte est malheureux mais une personne que je connais s’est fait fermé son vrai compte Facebook. Il ne lui reste maintenant que son faux compte, qui est devenu son seul compte principal!


Bonnes pratiques de signalement sur Facebook:
ne pas signaler 😉

bonne entente au travail

Tel que discuté plus haut, se faire signaler est très sérieux. Notre réputation envers Facebook pourrait être en jeu si nous avons trop de signalement.

Soyons clair: je n’ai pas de problème avec les signalements fondés comme du harcèlement, message haineux, violence, pornographie juvénile, etc. Mais selon moi, signaler un article ou une photo simplement parce qu’on ne l’aime pas est l’équivalent d’aller voir une personne sur la rue et lui dire «Je vous trouve laide, allez vous cacher!». Autrement dit, ça ne se fait pas! Vous n’aimez pas? Passez à l’autre article!

Comment éviter de voir du contenu que l’on aime pas

Ne pas adhérer à des groupes qui vont contre nos valeurs

Cela semble idiot mais certaines personnes adhèrent à des groupes pour simplement jouer aux justiciers. Par exemple, elle joint un groupe d’humour qui se nomme «humour noir et de mauvais goût» et signale à Facebook les blagues qu’elle n’aime pas! Ou une personne d’une certaine religion adhère à un groupe d’adeptes d’une autre religion simplement pour faire le trouble fête et signaler les articles qui ne sont pas en ligne avec ses croyances.

Vous n’aimez pas les publication d’un individu dans un groupe, masquez-ses publications

Si un individu partage des articles qui vous dérangent mais que vous aimez en général ce qui est publié dans un groupe, Facebook vous permet de masques les publications d’un membre du groupe. Tout ce que cette personne publiera ne sera pas affiché dans votre fil d’actualité.

Signaler… à qui et pourquoi?

Il y a une école de pensé qui dit que l’on ne signale jamais un article ou une image d’un groupe à Facebook. Les groupes sont des micro sociétés qui, en générale, gèrent se genre de chose à l’interne, un peu comme un petit village de campagne 😉

Vous trouvez que l’article d’un groupe va trop loin? Signalez-le aux administrateurs du groupe

Si vous croyez qu’un article ou une photo de groupe va trop loin ou si un membre est trop aggressif enver les autres membres, signalez aux administrateurs du groupe. Les administrateurs pourront ensuite juger s’ils retirent l’article ou carrément, décider de bannir l’élément perturbateur. Si vous n’aimez pas comment la situation a été gérée par les administrateurs, vous pouvez alors quitter simplement le groupe.

Bloquer une personne, quand et pourquoi

Pour ma part, je bloque une personne seulement si elle est désagréable ou insistante envers moi directement. Bloquer quelqu’un lui ajoutera une prise inutilement alors si je n’aime pas ce que cette personne partage, le masque ses publications simplement.


Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *