Facebook, comment protéger vos données personnelles de vous même!

Facebook verrouillé

Après le scandale Cambridge Analytica concernant les données personnelles des utilisateurs de Facebook, penser que nos données personnelles peuvent rester privé est un peu utopique. Regardons la réalité en face: Facebook et les autres médias sociaux vivent de nos données personnelles et s’en servent abondamment.

N’avez-vous pas remarqué que lorsque vous magasinez des vacances dans Charlevoix, par exemple, votre fil Facebook contient par la suite, par hasard, des publicités sur Charlevoix? Mais comme dirait Ferland: «Qu’est-ce que ça peut bien faire?». C’est pratique, non? Pratique oui, peut-être, mais cela signifie surtout que vos traces laissé sur internet ont été récupéré et analysée, et et ensuite utilisés pour vous balancer de la publicité ciblée, et par la bande, compiler un dossier sur vos habitudes de consommations et de vie.

Le prix a payer pour utiliser les médias sociaux et autre services gratuits

facebook-vous-etes-le-produit

En tant qu’utilisateur de médias sociaux, vous avez acceptés qu’ils se servent de nos données personnelles en échange de la gratuité du produit. Vous savez, lorsque vous avez coché J’accepte les termes et conditions (3.2)… N’oubliez jamais que même pour un service gratuit, il y a toujours un prix à payer et les données de votre compte (donc tout ce que vous postez sur votre fil d’actualité) sont souvent la monnaie d’échange contre ce dit service.

Les messages partagés sur Facebook citant vos supposés droits

Gandalf meme vous n'utiliserez pas mes données personnelles

Plusieurs personnes partagent de supposés messages légaux citant des droits et recours que vous avez contre Facebook, que vos informations ne peuvent pas êtres utilisées et bla, bla, bla. C’est de la foutaise!

Vous voulez savoir ce que Facebook peut faire avec vos données personnelles, ne croyez pas un message inventé qui ne sert qu’à propager des faussetés. Rendez-vous à la source et lisez les termes et conditions! Cela semble un travail fastidieux mais je dois avouer que Facebook les présentent bien et que c’est facile et rapide de trouver ce que l’on cherche.

De toute façon, je vois Facebook comme les pétrolières. Nous aurons beau partager des messages incitant les gens à prendre action, au bout du compte, ça ne changera rien. Si nous voulons utiliser ce produit, nous devons accepter les conditions. 

Dans l’éventualité d’une situation légale sérieuse qui nécessite une analyse plus approfondie de la situation, consultez un avocat spécialisé dans ce domaine.

Comment vos données personnelles se retrouvent-elles publiques

Les médias sociaux se servent de vos données personnelle, certes, mais se font aussi un devoir de les protéger afin que leur plateforme soit dite sécuritaire (pour la majorité d’entre eux, en tout cas). Ils doivent le faire pour garder la confiance du publique mais surtout (selon moi) pour s’assurer de protéger la valeur marchande de ces information. Imaginez la baisse de valeur si tous les partis avait accès à ces information!

Le piratage

Malgré que les média sociaux en général soient sécurisés, nul n’est à l’abri du piratage informatique. C’est un fait, les compagnies dépensent plus en récupération et réparation après coup, qu’en prévention et sécurisation de leurs systèmes. Mais sachant cela, vous n’avez que peu de contrôle dans cette situation. La seule façon de vous protéger est de changer votre mot de passe régulièrement.

Vous êtes souvent l’artisan de votre propre malheur

Lorsqu’il s’agit de la protection de votre vie privée, vous êtes souvent la fuite principale! Peut-être donnez-vous vos données personnelles sans même vous en rendre compte?

Les cartes fidélité

Les médias sociaux ne sont pas les seuls à se servir dans vos données personnelles. Lorsque vous allez dans un commerce pour acheter un paquet de gomme et qu’on vous demande votre courriel ou d’adhérer la fameuse carte fidélité maison, c’est simplement une façon pour un commerçant de vous cataloguer dans une base de donnée et, le plus important, compiler vos habitudes de consommations. Vous vous souvenez de l’histoire du père qui a appris qu’il serait grand-père parce que Target, en analysant la liste des achats de sa fille, a envoyé des rabais sur des articles de bébé?

Les tirages et concours

Les concours sont aussi un bon moyen d’amasser des données personnelles. Tous le monde a envie de gagner ces vacances de rêve, le dernier téléphone mobile, ou cette tante qui partage à tout ces contacts d’aller voter pour son fils afin qu’il gagne le concours de chant de sa région. Tout ce que ces éléments ont en commun est que vous devez remplir le formulaire!

Vous donnez-donc des renseignements personnels sans vraiment savoir qui organise vraiment ce concours et ce qu’ils feront de vos informations après coup. Parfois même, ce concours n’est pas valide dans votre région ou pire, il est complètement bidon! Et ne pensez pas que je parle seulement des concours sur internet, les concours de dépanneurs et autres commerces sont aussi dans le lot!

Concours-arnaques Parfois, de faux concours sont partagés sur les média sociaux (surtout Facebook) et pour participer, vous n’avez qu’a aimer la page et partager le concours. La majorité de ces concours sont bidon et ne servent qu’à augmenter le nombre de personnes qui aiment la page et interagissent (lorsqu’on vous demande, par exemple, de nommer la couleur de la voiture que vous voulez gagner dans les commentaires). Augmenter l’interaction augmente la valeur marchande pour la revente.

Sans le savoir, vous avez aimé une page de concours pour gagner une voiture, et lorsque cette page est vendue et renommée, vous vous retrouvé à aimer une page qui propage de la propagande religieuse!

Les jeux gratuits sur internet

Ne se laissons pas bernés, les jeux gratuits, tout comme le reste, ne sont pas vraiment gratuits! Tous les jeux Facebook demandent d’avoir accès à vos données personnelles. Certains de ces jeux vont même jusqu’à publier en votre nom, à votre insu!

Les quizs et autres

Plusieurs sites qui vous dirons, par exemple, quel personnage de Harry Potter vous ressemble le plus, trouverez-vous l’âme sœur, etc. Mais pour le savoir, vous devez vous connecter avec votre compte Facebook. En acceptant, vous leur permettez d’avoir accès à certaines de vos données personnelles et parfois même, ils peuvent, une fois le quiz terminé, publier en votre nom directement sur votre fil Facebook.

Accepter des inconnus dans vos amis Facebook

Accepté une personnes que vous ne connaissez pas peut sembler banal et sans risque. Après tout, vous ne partagez rien d’important, n’est-ce pas? Quelques blagues ici et là, une pensée qui va faire réfléchir, une photo de votre fin de semaine de camping.

Parfois, cet individu s’immice dans votre liste d’amis pour solliciter un financement pour un projet quelconque ou spammer les personnes de votre liste d’amis à votre insu. Malgré qu’ils soient agaçants, ce sont les moins dangereux à mon avis.

Dans d’autre cas, ils seront plus comme une cellule dormante, un espion. Ils passeront au crible vos informations personnelles et suivrons votre fil d’actualité afin d’amasser le plus d’information possible. Arrêtez-vous un instant et pensez ce à quoi cet inconnu pourrait avoir accès selon ce que vous partagez à votre liste d’amis:

  • Votre nom
  • L’adresse de votre domicile
  • Le numéro de votre portable
  • Votre courriel personnel
  • Si votre famille est taggée, il voit qui est votre mère, père, conjoint(e), enfants, etc
  • Le nom de votre animal de compagnie
  • Votre lieu de travail
  • Les établissements scolaire que vous avez fréquenté

Et si ce n’était pas assez…

  • Votre date de mariage
  • Vos intérêts (films, émission de tv, musique, resto, etc)
  • Les groupes dont vous êtes membres
  • Votre liste d’ami
  • Vos photos personnelles

Maintenant selon vous, à quel point avez vous facilité la vie d’un pirate informatique en lui fournissant le nom de votre mère, l’école primaire que vous avez fréquenté, votre date de mariage, le nom de vos enfants et de votre animal de compagnie? Vous remarquez que ce sont les mêmes information que votre banque vous demande pour confirmer votre compte…

Et que fera votre tante lorsque cet individu lui enverra une demande d’amitié? Elle verra que VOUS le connaissez alors elle l’acceptera. Et votre cousin, après tout, cet individu a maintenant deux amis en commun avec lui (votre tante et vous). Avec un bassin de personne d’une même famille, il sera beaucoup plus facile pour cet inconnu d’obtenir des informations, qui malgré qu’elles soient sont privée dans votre compte, sont peut-être publique dans celui de votre père.

Comment vous protéger?

Voici une liste qui va vous aider à sécuriser vos données personnelles ou du moins, vous aider à en controller la diffusion! Je fais surtout référence à Facebook mais plusieurs éléments s’appliquent aussi aux autres plateformes.

1. Faire le ménage de vos amis

Vous avez combien d’amis Facebook? 50, 100, 1000!! Passez votre liste d’amis, un contact à la fois, et assurez-vous que vous connaissez cette personne. Idéalement, vos contacts Facebook sont supposés être des personnes que vous fréquentez dans la vrai vie (c’est une recommendation de Facebook en tout cas!). Ce qu’il y a de positif à baisser votre nombre d’amis est que vous verrez probablement plus de contenu intéressant puisque Facebook choisira dans un bassin plus restreint.

C’est important de vous questionner lorsque vous recevez une demande d’amitié suspecte. Vous savez, une jeune cheerleader inconnue qui vous envoi une demande et que l’ami en commun est un oncle de 60 ans…

Facebook, c’est pour les relations personnelles. Et si vous pensez créer un second compte pour les jeux ou autres, sachez que c’est contre les termes et conditions (3.1) de Facebook. Un seul compte par individu de 13 ans et plus. Donc tout ceux qui font un compte pour leur animal de compagnie, sont à risque de se faire mettre en «prison Facebook» ou même bannir.

Paramètres différents pour des groupes d’amis C’est possible avec Facebook de créer des groupes d’amis et d’associer des paramètres de confidentialité différents. Par exemple, vous pourriez créer un groupe «Collègues de travail» et ne pas donner accès à certains de vos albums photo un peu plus personnel.

Garder votre vie professionnelle et privé séparés

Bien sûr, Facebook n’est pas seulement personnel car plusieurs compagnies ont une page Facebook et c’est une excellente vitrine pour diffuser leurs nouvelles. Mais la différence est là: c’est une page de compagnie et non un compte personnel!

Tout ce qui a rapport à une compagnie doit se faire avec la page Facebook. Par exemple, j’ai un compte personnel et je suis administrateur de page Facebook Groupe tma. Votre compagnie ne peut pas avoir un compte personnel Facebook car chaque compte doit représenter un humain (termes et conditions 3.1). Par contre, plusieurs compte personnel peuvent administrer une même page professionnelle.

Les personnes qui suivent une page n’ont pas accès au compte personnel des administrateurs qui la gère. Ils ne font que suivre ce qui est publié sur le fil de la page.

Les groupes permettent de discuter avec des personnes qui ont les mêmes intérêts que vous. Et comme pour les pages, les membres d’un groupes ne deviennent pas vos amis et n’ont pas accès à votre compte personnel simplement en adhérant au groupe.

Les groupes, contrairement à une page qui est toujours publique, peuvent êtres publiques, privés ou secrets.

2. Revoir vos paramètres de vie privé

Faites le tour de vos paramètres de compte et re-confirmez ce que vous voulez partager avec le publique, seulement vos amis ou carrément garder privé (pour vous seulement). Vérifiez aussi vos albums photo et décidez qui peut les voir.

Lorsque vous aimez une page ou publiez dans un groupe

Les pages que vous aimez est une information que vos amis peuvent voir s’ils vont dans la section de vos intérêts. Et lorsque cette page publie, ils verrons une mention disant que VOUS aimez cette page. Il en va de même pour les groupes de discussions Facebook.

Si vous aimez des pages mais que vous préférer garder cette information pour vous, modifiez la confidentialité de vos suivi dans vos paramètres de compte.

3. Utiliser un mot de passe différent pour vos accès et le changer régulièrement

Je sais, c’est beaucoup plus facile de garder le même mot de passe longtemps et surtout, de l’utiliser pour tous vos média sociaux. Mais c’est une très mauvaise pratique car en cas de fuite, vous donnez accès à tous vos comptes.

4. Supprimer les jeux et applications dont vous ne vous servez plus

Mafia War et FarmVille sont toujours dans votre liste de jeux Facebook? Vous jouez encore? En supprimant les applications qui dorment dans votre compte, vous coupez le lien entre les propriétaires du jeu et vos informations de compte.

De vieilles applications ou jeux qui ne sont plus mis à jours peuvent devenir un risque potentiel d’être piraté.

5. Éviter de donner accès à votre compte Facebook inutilement

Voulez vraiment donner accès à ce site pour voir ce que vous aurez l’air dans 30 ans? Ou quelle princesse de Disney vous ressemble le plus? Ces petits trucs amusant semblent anodins mais pour la plupart d’entre eux, vous devez connecter votre compte Facebook pour participer.

Lorsque l’auteur est malhonnête, il ajoute parfois (à votre insu) la possibilité de publier en votre nom. Vérifiez les permissions qu’il vous demande avant de cliquer «j’accepte»!

En conclusion

Je conclu en disant que malheureusement, nous avons pour la plupart d’entre nous, développé une dépendance à cette technologie et devons faire le deuil d’une partie de notre vie privée.

J’ai, pour ma part, adopté l’adage qui dit «Si je ne veux pas que ce soit sur le net, je n’ai qu’à ne pas le publier». Parce que malgré le fait que l’on peut s’insurger contre la mauvaise pratique d’un site et participer à des recours collectifs, cette photo embarassante ou cette  blague abrasive douteuse qui devais rester privé mais ont été mises publique par une brèche de sécurité, vont y rester pour probablement toujours.


Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *