WordPress 5.0: ce que vous devez savoir!

Image WordPress 5.0

Il y a un adage qui dit «si ce n’est pas brisé, ne le répare pas!». C’est un vieil adage que Automattic, les créateurs de WordPress, ont abandonné pour forger le WordPress de demain.

La plupart des utilisateurs de WordPress, n’ont aucune idée de ce qui se trame à l’horizon lorsqu’ils passeront à la version 5.0. Pour Automattic, l’introduction de WordPress 5.0 sera soit un succès impressionnant ou un flop gigantesque (avec de nombreux utilisateurs en colère et désorientés).

WordPress 5.0 devrait sortir autour de mai 2018, et ce ne sera pas joli. Cette version de WordPress est plus qu’une simple mise à niveau. C’est un remplacement complet de l’éditeur Tiny MCE que nous connaissons tous si bien. C’est aussi un changement complet du framework, back-end et à la façon dont le contenu est rendu dans WordPress.

Le nouvel éditeur de WordPress 5.0 s’appelle Gutenberg et est actuellement disponible en version plugin bêta. Gutenberg n’est ni intuitif ni facile à utiliser. WordPress 5.0 n’est certainement pas le WordPress dont vous êtes habitué d’utiliser, et il n’est peut-être pas compatible avec votre thème ou vos plugins actuels. 

Vous pouvez en apprendre plus sur l’avenir et la vision derrière ce nouveau WordPress, sur la page officielle de Gutenberg.

Qu’est-ce que Gutenberg?

Gutenberg est le nouvel éditeur remplaçant l’actuel éditeur TinyMCE dans WordPress. Bien qu’il soit construit sur TinyMCE, il laisse son vieux parent fiable derrière lui. Gutenberg ne ressemble à aucun éditeur ou flux de travail auquel vous êtes habitué (comme dans MS Word). Même si vous utilisez un éditeur visuel, vous aurez de la difficulté à vous y retrouver.

Le nouveau concept derrière l’édition et la création de contenu est basé sur des blocs.

Vous voulez copier et coller du texte? Voulez-vous ajouter des listes à puces dans votre message? Oubliez ça, Gutenberg ne fait pas ça. Votre contenu sera copié dans des blocs séparés (voir la figure 3). Si vous voulez réviser votre article, vous devrez déplacer des blocs au lieu de copier-coller. Nous ne sommes pas sûrs si les rédacteurs de contenu trouveront cette façon de travailler productive.

La barre d’outils habituelle dont vous avez l’habitude de voir est également disparue. Au lieu de cela, vous verrez un écran blanc vide sans la barre d’outils (voir la figure 1). Vous devrez cliquer sur un petit cercle avec un signe plus, choisir le bloc que vous voulez, puis ajouter votre contenu (voir la figure 2). Apparemment, ce nouveau flux de travail est ce que les équipes de Gutenberg considèrent comme une amélioration. Bien que cela fonctionne, il est plutôt lourd, et sera source de confusion pour les débutants.

Gutenberg fait piètre figure lorsqu’il se compare à d’autres éditeurs visuels, tels que Divi, Site Origin ou Visual Composer. Plusieurs se demandent même pourquoi Automattic a voulu le changer?

Il est très probable qu’Automattic veut apporter la puissance de tous ces constructeurs de pages (et d’autres fonctions) dans le noyau de WordPress. Malheureusement, l’éditeur de Gutenberg ne se rapproche pas de ses concurrents. Dans son état actuel, il n’est ni intuitif, ni facile à utiliser. Le temps nous dira si Gutenberg deviendra plus facile à utiliser ou intégré tel qu’il est présentement.


Figure 1. Voici ce que vous voyez lorsque vous créez un article ou une page.

Gutenberg, interface de base
Créer une nouvelle page avec Gutenberg

Figure 2. Cliquer sur le symbole + ouvre le menu des blocs. Il y a beaucoup de choix, pas facile pour un débutant!

Gutenberg, menu de blocs
Cliquer sur le symbole + ouvre un menu de bloc.

Figure 3. Copier-coller du contenu placera les paragraphes dans des blocs individuels.

Gutenberg, un paragraphe par bloc
Copier-coller du contenu placera les paragraphes dans des blocs individuels.

Noyau vs plugin

Plusieurs membre de la communauté WordPress sont frustrés par le refus de fusionner l’éditeur Gutenberg en tant que plugin. Au lieu de cela, il est intégré directement dans le noyau WordPress lorsque 5.0 sera publié. Un plugin tiers, Classic Editor, doit ensuite être installé pour désactiver Gutenberg (voir la section Revenir à l’éditeur classique ci-dessous).

Pour compliquer la situation, l’équipe d’Automattic s’est empressée de lancer ce nouvel éditeur, même s’il en est encore à ses balbutiements et n’a pas encore été testé. Beaucoup s’interrogent sur la raison pour laquelle Gutenberg s’intègre si vite dans le noyau, même s’il est à peine éclos (et à peine utilisable).

Programmation spaghetti et compatibilité

Le problème avec WordPress est que de nombreuses intégrations personnalisées reposent sur l’éditeur TinyMCE et la configuration WordPress actuelle pour les connecter. C’est un point critique pour de nombreux thèmes et plugins existants (c’est-à-dire les métadonnées, les types d’articles personnalisés et les shortcodes). Bien que ce ne soit pas le flux de programmation le plus efficace, c’est ainsi que WordPress a évolué. C’est aussi ce qui a permis à WordPress de disposer d’une flexibilité et d’une puissance immenses pour réaliser de nombreux types de sites et de tâches.

WordPress 5.0 offre à tout cela à travers des blocs. Cependant, il court également le risque de casser des thèmes et des plugins existants. La rétrocompatibilité et les métadonnées (à titre d’exemple) n’ont pas été entièrement traitées. Pour donner du crédit à l’équipe de Gutenberg, ils reconnaissent et travaillent sur la rétrocompatibilité. Mais de nombreux plugins et thèmes personnalisés peuvent être en danger.

Retour à l’éditeur classique

Plusieurs critiques d’une étoile ont demandé un interrupteur marche / arrêt dans le nouveau noyau 5.0 pour activer / désactiver Gutenberg. Pour une raison inconnue, l’équipe de développement semble réticente ou incapable d’intégrer cette fonction. Cependant, il y a un plugin pour ça.

L’un des principaux développeurs WordPress, a créé un plugin Classic Editor. Il est promu par les développeurs de Gutenberg comme l’interrupteur officiel. Cela désactivera Gutenberg, mais seulement si Gutenberg est installé. Alors, quel est le point que vous pouvez demander? Le plugin Classic Editor est un plugin de test, et est destiné à être utilisé quand Gutenberg sera intégré au noyau.

Comme le plugin est développé par WordPress, nous restons optimistes que le plugin ne sera pas discontinué après un certain temps. Cependant, nous sommes sceptiques à voir si Automattic voudra garder l’interrupteur en tant que caractéristique permanente. Nous pouvons également placer notre confiance envers des développeurs aguerris et fiables pour nous fournir un interrupteur, et ainsi nous redonner l’éditeur Tiny MCE classique auquel nous sommes habitués.

Faire l’essai de Gutenberg

WordPress 5.0 et l’éditeur Gutenberg arrivent, et vont être intégrés au noyau de WordPress. C’est déjà décidé et c’est irréversible. Cependant, comme Gutenberg est un plugin, cela signifie que vous pouvez le tester avant que WordPress 5.0 soit sorti.

Avant d’envisager la mise à niveau vers WordPress 5.0 en avril ou en mai, il est recommandé d’installer le plugin Gutenberg et le tester. De cette façon, s’il y a des problèmes, vous pouvez simplement désactiver le plugin. À tout le moins, vous aurez une bonne idée si vous aimez le nouveau futur de WordPress, et si c’est compatible avec vos thèmes et plugins.

Gardez à l’esprit Gutenberg est en mode bêta, donc il sera révisé plusieurs fois avant d’être intégré dans le noyau. Cela signifie que les bogues qui se produisent aujourd’hui peuvent être corrigés lors de futures révisions. Et s’il y a des bogues, c’est le bon moment pour informer les développeurs.

Ce que vous devez savoir

Avant de mettre à jour vers WordPress 5.0, gardez les points suivants à l’esprit:

  • il est préférable de tester d’abord avec le plugin Gutenberg;
  • la mise à jour vers 5.0 est irréversible. Faites vos sauvegarde en premier!
  • 5.0 peut casser des thèmes et des plugins;
  • 5.0 va changer la façon dont les thèmes et les plugins sont utilisés;
  • 5.0 n’est pas l’éditeur auquel vous êtes habitué. Ça va être un changement difficile;
  • dans 5.0, les blocs vont tout remplacer (même les widgets);
  • il est préférable d’attendre quelques mois après la sortie de la version 5.0 avant de procéder à la mise à niveau.

Faciliter la transition

Lorsque WordPress 5.0 sera publié, effectuez une sauvegarde avant la mise à niveau. Nous recommandons Updraft Plus ou BackupBuddy. Vous pouvez même télécharger votre site entier via FTP et exporter la base de données de phpMyAdmin.

Assurez-vous également de télécharger ces sauvegardes, en particulier la base de données. Faire une sauvegarde en premier, signifie que si votre site est cassé après la mise à niveau, vous pouvez toujours revenir en arrière.


Traduction libre par Benoit Cloutier de l’article de Avrom Digance: WordPress 5.0. What You Need to Know!


Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *