Avoir un réseau Wi-fi stable et fiable avec OnHub de Google

Vous avez l’internet chez-vous? Ahahah ok sérieusement, Votre Wi-fi va bien? Comment est votre connexion? Chez moi, j’ai un réseau de plus de plusieurs appareils branchés (incluant deux ados «gamers») et je dois dire que l’internet était parfois frustrant. J’avais acheté un TP-Link qui fonctionnait bien mais après plusieurs années, il commençais à tirer de la patte. Nos mobiles avaient de la difficulté à utiliser le Wi-fi (je devais constamment aller renouveler le bail dans les paramètres). Je faisais des «reset» sur le router, redémarrage, etc sans résultats. Et je ne parles même pas des interférences faites par divers appareils ménagers de la maison (par exemple le Wi-fi qui coupe lorsque j’utilise le Four à micro-ondes!).

Pour moins surcharger le réseau sans fil, j’ai même acheté des Switchs et «câblé» certains appareils clé tels que mon ordi fixe, mon téléviseur (où j’utilise Netflix et Plex) et les ordis du sous-sol qui tombaient parfois dans une zone morte. malgré cela, au final, je crois que le router n’était simplement plus à la hauteur de la technologie.

OnHub de Google, simple, rapide et efficace

OnHub de Google (TP-Link)

Un collègue de travail me parlais qu’il avait acheté un «router de Google» et que ça fonctionnait super bien. J’ai donc décider re regarder cela de plus près car je commençais à manquer d’imagination pour régler mon problème de Wi-fi!

Il y a deux modèles: OnHub de Asus et OnHub de TP-Link. Moi j’ai opté pour le TP-Link car c’est écrit dans la présentation Contribue à éliminer les zones mortes et 2500 pieds carrés de couverture. C’est tout ce que je voulais entendre!

Fonctionnel 15 minutes après l’avoir sorti de son emballage

Sans exagérer, if est complètement opérationnel quelques minutes après l’avoir sorti de son emballage! Aucune configuration cryptique dans l’ordinateur avec l’adresse IP, tout se fait à l’aide d’un mobile et de l’application Google Wifi».

Application mobile pour gérer votre router

Comme je disais, fini les interfaces admin de votre ordi pour configurer quoi que ce soit! Tout se fait à l’aide de l’application Google Wifi (Google Play ou App Store).

Connaître l’état de votre réseau à distance!

En ouvrant l’application, vous arrivez sur l’état de votre réseau. Vous voyez donc si tout va bien et combien d’appareils sont branchés sur votre réseau. Notez que vous avez accès à ceci même si vous n’êtes pas à la maison!

Google Wi-fi, OnHub ecran d'acceuil

Écran d’accueil de l’application Google Wi-Fi, indiquant l’étant du réseau et le nombre d’appareils connectés.

Savoir qui est connecté sur votre Wifi

En appuyant sur le chiffre indiquant le nombre d’appareils connectés, vous voyez la liste de ces appareils. Et c’est écrit de façon à ce qu’un humain normal peut le lire. Pas d’adresse IP ou de Mac Adresse. Dans le cas d’un appareil mobile, par exemple, ce sera écrit le nom de l’appareil et la compagnie. Et malgré cela, vous avez aussi l’option de renommer l’appareil.

Google Wi-fi, OnHub liste des appareils connectés

En cliquant sur le nombre d’appareils connectés de l’écran d’accueil, vous avez accès à la liste des appareils connectés.

En touchant l’un de ces appareils, vous avez accès aux détails. Cette fenêtre vous permettra de changer le nom de l’appareil. Dans ce cas-ci, j’ai ajouté [lan] pour m’indiquer que c’est une connections câblée. Notez que vous avez aussi accès à l’adresse IP, Mac Address, etc (que je n’afficherai pas ici!).

Regrouper les appareils par zones et avoir un contrôle parental

Dans la section Wi-fi familial, vous pouvez faire des groupes. Par exemple regrouper tous les appareils de vos enfants! Vous pouvez alors déterminer un couvre-feu en ajoutant une Heure de fin ou couper l’accès à l’internet de tous les appareils (ordi, mobile, console) d’un coup sans affecter les autres!

Google Wi-fi, OnHub ecran de regroupement d'appareils

En regroupant des appareils, vous pouvez régler un couvre-feu ou même arrêtrer immédiatement l’accès à l’internet pour ces appareils.

Et bien plus!

Il y a plusieurs autres options tel que l’activation d’un réseau invité, vérifier la vitesse, donner un accès prioritaire à un appareil en particulier, la domotique (contrôle de la maison), etc.


Meme c'est une conspiration
Bon, pour ceux qui seraient frileux de confier leur réseau à un appareil vendu par Google de peur de vous faire espionner, je dirais libre à vous. Bien que Google a dit qu’ils ne monitoraient pas le trafic internet de ces appareils, je crois qu’ils n’ont pas besoin de ces appareils pour savoir la couleur de vos petites culottes.


Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *